Sous les frondaisons,
Calmement, les barques
Attendent l'hiver
 
Et font provision
De douce lumière,
De charme d'automne.
 
Lorsque le printemps
Sera revenu,
Elles emmèneront
 
Sur l'eau de la Sarthe
Le dieu Cupidon,
Ses flèches et son arc
 
Et sa canne à pêche
Taquiner l' goujon !